L’agriculture urbaine : solution durable ou effet de mode ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Les villes s’étendent de plus en plus et les denrées alimentaires parcourent parfois plusieurs milliers de kilomètres avant de parvenir dans nos commerces et dans nos assiettes. Pour pallier ce problème dont l’enjeu est à la fois social et environnemental, l’agriculture urbaine tend à s’imposer dans les villes.

L’AGRICULTURE URBAINE COMME SOLUTION FACE AUX ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX

L’agriculture urbaine désigne l’exploitation de petites surfaces vertes disponibles dans les villes, qui servent à cultiver des plantes potagères, voire à élever des animaux. Cette agriculture vise à répondre aux besoins alimentaires des habitants, mais également à végétaliser les villes et à sensibiliser les citadins à la protection de l’environnement. Pour ce faire, toutes les surfaces exploitables peuvent être utilisée, telles que les toits d’immeubles, les cours, les balcons, les jardins partagés, et même certains espaces publics : bref, chaque parcelle « verte » est ainsi exploitée pour produire fruits et légumes, voire davantage.

 

Bien que cette tendance s’impose davantage depuis quelques années avec l’émergence des problématiques liées au climat, l’agriculture urbaine existe bel et bien depuis très longtemps, puisqu’on cultivait déjà en ville dès l’Antiquité. Mais avec la croissance démographique et l’agrandissement des villes, les champs se sont raréfiés, notamment dans le centre-ville, ce qui a fait presque disparaître ces espaces verts. Elle est de nouveau envisagée, et certaines métropoles en font des projets prioritaires, car au-delà de produire de la nourriture localement, l’agriculture urbaine génère également du lien social : il s’agit de lieux dans lesquels les habitants se retrouvent autour de projets communs, pourproduire ensemble dans le respect de l’environnement.

Bon à savoir

Selon la FAO (Food and Agriculture Organization), l’agriculture urbaine concerne 700 millions de citadins dans le monde, c’est-à-dire une personne sur quatre environ.

L’AGRICULTURE URBAINE PRÉSENTE DE NOMBREUX AVANTAGES

Si l’agriculture urbaine a fait son grand retour dans nos métropoles, c’est parce qu’elle comporte de nombreux atouts, à bien des égards :

  • Elle permet aux habitants de réaliser des économies importantes, puisque ceux qui utilisent cette méthode peuvent produire leurs propres fruits et légumes. Sans compter que certains projets ont donné lieu à des fermes urbaines qui génèrent de l’emploi puisque ces structures ont alors besoin de main d’œuvre.
     
  • Lorsque la production est revendue, elle s’inscrit alors dans une démarche de circuit court, ce qui permet de réduire la pollution atmosphérique. De plus, il s’agit le plus souvent d’agriculture raisonnée, les agriculteurs utilisent alors peu ou pas de pesticides chimiques.
     
  • L’agriculture urbaine améliore la qualité du sol, car on utilise souvent le recyclage rapide de certains déchets organique grâce au compost.
     
  • Elle fait émerger des mouvements citoyens de sensibilisation à l’environnement, puisque les citadins se retrouvent pour jardiner, échanger et se conseiller.
     
  • Elle améliore la biodiversité, car beaucoup de parcelles sont alors équipées d’habitats qui abritent des insectes pollinisateurs.

RENDEZ-VOUS POUR LES 48H DE L’AGRICULTURE URBAINE LES 4 ET 5 MAI 2019

Les 4 et 5 mai 2019, se tiennent les 48h de l’agriculture urbaine dans plusieurs villes de France comme Paris, Montpellier, Nice, Grenoble, Angers, Toulouse, Nantes, et d’autres encore. Cet événement vise à multiplier les espaces cultivés en ville, et inciter les citadins à cultiver la terre dans leur commune, comme réponse simple et efficace à la transition écologique. Les habitants sont donc invités à se rapprocher et à se fédérer autour de projets communs dans le domaine de l’agriculture, et à prendre connaissance des pratiques respectueuses de l’environnement. Vous pourrez donc, au cours de cet événement, prendre part à des débats, des animations et des ateliers autour de l’agriculture, du jardinage et des enjeux environnementaux, puis vous approvisionner en semences notamment.