Faciliciti - Ferme biologique de Perrine Herve-Gruyer
08/03/2019 Fatou Dione clock-o 4min

Focus sur la ferme biologique de Perrine Hervé-Gruyer

  • actualité
  • écologie
  • Environnement
  • Ancienne basketteuse, titulaire d’un diplôme de psychothérapie et fondatrice d’une ferme bio qui applique les concepts de la permaculture, Perrine Hervé-Gruyer force l’admiration. Elle est aujourd’hui une référence dans le domaine du maraîchage et son expérience est recherchée à travers le pays.

    Le parcours de Perrine Hervé-Gruyer

    Cela fait 15 ans que Perrine Hervé-Gruyer s’est lancée avec son mari dans l’aventure de l’agriculture, puisqu’ils ont ouvert ensemble une ferme bio, qui est aujourd’hui une référence dans le domaine de la permaculture en France. Le parcours de cette femme est on ne peut plus atypique, puisque sa première passion fut le basket, qu’elle a pratiqué à haut niveau. Elle a d’ailleurs approfondi son intérêt pour le corps, l’alimentation et la santé à travers cette première passion, et notamment durant 5 années passées au Japon et en Chine, période durant laquelle elle a découvert l’art du massage et de la méditation. Par la suite, Perrine est devenue juriste internationale, tout en travaillant bénévolement pour le Haut-Commissariat aux Réfugiés. A 30 ans, elle change de voie et se tourne vers la psychothérapie, qu’elle exercera plusieurs années.

    C’est en 2004 qu’elle crée avec son mari la Ferme biologique du Bec Hellouin à seulement 2 heures de Paris, en Normandie. Au départ, cette ferme avait pour objectif de nourrir leurs enfants avec des aliments bio et sains, mais la ferme a pris de l’ampleur et ils prennent le statut d’agriculture bio, 3 ans plus tard. C’est à ce moment qu’ils ont développé la permaculture, une pratique que Perrine a étudié lors de ses nombreux voyages à travers le monde. 

    Bon à savoir
    Avec une surface de seulement 1000 m² cultivés, Perrine Hervé-Gruyer et son mari parviennent à s’assurer un revenu décent, ce qui confirme les grandes performances de la permaculture.

    La ferme bio du Bec Hellouin

    A la ferme du Bec Hellouin, la permaculture est une priorité. Cinq ans après la création de la ferme, Perrine Hervé-Gruyer et son mari mettent au point une méthode de maraîchage bio dont les performances sont telles qu’ils embauchent rapidement des salariés pour assurer la production agricole. Leur méthode consiste à produire une grande quantité de produits sur une surface réduite, en privilégiant le travail manuel et la traction animale. La ferme dispose de sa propre école, qui dispense plusieurs formations professionnelles, ainsi que des modules plus courts, en partenariat avec l’Université Populaire de Permaculture. La production maraîchère de la ferme est plusieurs fois supérieure à la moyenne nationale par unité de surface, et pourtant, elle n’a pratiquement pas recours aux énergies fossiles. De nombreuses espèces végétales et animales se côtoient, et pas moins de 800 végétaux différents sont cultivés sur la ferme.

    Zoom sur le principe de la permaculture

    La permaculture qui est appliquée dans la ferme de Perrine Hervé-Gruyer, est plus qu’une méthode, c’est une véritable philosophie. Il s’agit de reproduire un éco-système naturel, en tenant compte de la nature et en prenant soin d’elle. Lorsqu’on l’applique à la culture et au maraîchage, il s’agit d’organiser le compagnonnage des plantes, puisque la culture de celles-ci ne se fait pas en les séparant, mais bien en les associant les unes avec les autres. Il faut donc positionner chaque élément de telle sorte qu’il puisse interagir de manière bénéfique et positive avec les autres. On pratique également une agriculture biologique, et il est impératif d’organiser le potager selon des formes qui permettent d’optimiser la culture et la récolte. En permaculture, on conçoit des installations harmonieuses, durables et économes en travail comme en énergie, à l’image de l’éco-système naturel.

    Bon à savoir
    En 2017, le couple a édité un livre intitulé « Permaculture, guérir la terre, nourrir les hommes » (Actes Sud), qui a été vendu à plus de 40 000 exemplaires en France