Grève : quelles alternatives solidaires et écologiques pour se déplacer ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

La grève des cheminots s’avère cauchemardesque pour les milliers d’usagers des transports en commun qui recherchent chaque jour une solution pour se rendre au travail. Alors plutôt que de vous entasser dans des rames bondées, tournez-vous vers des moyens de déplacement solidaires et écologiques.

Organiser du covoiturage entre voisins et collègues

L’une des mesures à la fois solidaire et écologique à mettre en place en cette période de grève, c’est bien-sûr le covoiturage. Le covoiturage permet de régler un bon nombre de problèmes que l’on rencontre au quotidien, même en dehors des périodes de grève : cela permet de désengorger les routes et donc de réduire le trafic routier et la pollution, mais cela vous permet également de renforcer les liens avec des personnes que vous côtoyez tous les jours. Si vous êtes conducteur, vous pouvez lancer un appel à ceux qui vivent près de chez vous ou qui travaillent dans la même entreprise, vous rendrez un sérieux coup de main à des personnes qui sauront vous le rendre en temps voulu. Si vous n’êtes pas véhiculé(e), la grève est l’occasion de vous rapprocher des voisins et collègues de travail, et de leur proposer de vous escorter en voiture jusqu’à votre lieu de travail, en échange d’une participation financière ou de menus services : pourquoi ne pas proposer à votre voisin qui accepte de vous emmener de réaliser pour lui des petits travaux dans son logement ou de faire du baby-sitting pour lui permettre de profiter d’une soirée prochainement ?

Pour ceux qui ne trouvent pas d’accompagnateurs, rendez-vous sur les sites comme BlaBlaCar, qui propose une multitude de trajets en covoiturage. Ça sera l’occasion de nouer des liens avec de nouvelles personnes : preuve que la grève peut également rapprocher les citoyens, et pas que dans le métro !

Bon à savoir

Ile-de-France Mobilités est en partenariat avec plusieurs plateformes de covoiturage, comme BlaBlaLines, mais également Covoit’ici, Karos, Klaxit et Ouihop.

Empruntez des taxis et VTC à plusieurs

Si vous êtes un petit groupe de personnes à vous rendre au même endroit ou presque mais qu’aucun d’entre vous n’est véhiculé, qu’aucun ne dispose d’une place de parking sur son lieu de travail et qu’aucun trajet en covoiturage ne vous convient, pourquoi ne pas envisager l’emprunt d’un taxi ou d’un VTC à plusieurs ? Ces voitures contiennent généralement 4 places libres en moyenne, et avec un peu d’organisation, vous pouvez réussir à mettre en place une sorte de covoiturage avec chauffeur, l’avantage étant que vous n’aurez pas à vous préoccuper du stationnement une fois arrivé(e). Le prix des courses étant calculé sur la distance parcourue, vous pourrez alors partager le prix de cette course, ce qui représentera un coût moins élevé à supporter pour tout le monde.

Le vélo et la trottinette pour les courts trajets

Enfin, si vous vivez en proche banlieue parisienne ou dans Paris intramuros et que vous devez parcourir moins de 10 kilomètres, l’une des alternatives aux transports en commun consiste à emprunter un vélo ou une trottinette pour vous rendre à votre lieu de travail. Certains sont en location à différents endroits, mais vous pouvez également prévoir de prendre votre propre vélo ou votre propre trottinette. L’avantage, c’est que ces moyens de locomotion sont respectueux de l’environnement, non polluants, non bruyants, et ils vous permettent de vous dépenser physiquement. Sans compter que vous pourrez vous frayer un chemin bien plus facilement que les véhicules, pour arriver avant tout le monde au travail.

Bon à savoir

En l’absence de solutions, vous pouvez également louer un véhicule (en agence ou chez un particulier), et idéalement, proposer à d’autres usagers de voyager avec vous pour leur proposer une solution pour se déplacer. Vous pourrez demander une participation financière pour amortir le coût de la location.