Comment changer de Syndic ?

changer de copro

On vous aide à changer de syndic

Remplissez le formulaire ci dessous et on vous s’en occupe avec vous 👇

Champs obligatoires

Chaque année, bon nombre de copropriétaires veulent entamer des démarches pour changer de syndic de copropriété.
Souvent juger trop lent, pas assez présent ou encore trop cher, certains propriétaires veulent entamer des recherches mais beaucoup ne savent pas par où commencer.
Nous allons voir comment changer de syndic en douceur.

Qui peut faire les démarches pour changer de copro ?

On a tendance à croire que les copropriétaires ne doivent exprimer leur mécontentement que lors d’une assemblée générale.
C’est faux !

Il est impératif que tous les copropriétaires fassent remonter leur problèmes tout au long de l’année. 
Pour en parler, il faut se tourner soit au président du conseil syndicat, soit à un de ces membres.

Ces voisins s’occupent du syndicat de copropriétaires et vous représentent. Leur rôle est donc d’être à votre écoute.
Si vous trouvez que votre syndic de copropriété ne tient pas la route pour différentes rasons (inactivité, trop cher pour les services …), parlez en aussi avec eux.

changer-de-syndic

1. Démarcher les syndics

Pour vouloir changer de syndic en cours de mandat, il faut déjà en démarcher.
Pour ça, vous pouvez utiliser des comparateurs ou bien vous pouvez nous faire une demande directement sur notre page syndic de copro.
 

Pourquoi si tôt ?

Parce qu’il faut avoir en tête qu’une fois la convocation à l’assemblée générale, vous ne pouvez plus changer pour l’année d’après (sauf vice de forme).
Il faut donc commencer les démarches dès que vous avez en tête que quelque chose cloche avec votre syndic actuel et éviter d’engager des recours contre le syndic de copropriété sans en avoir parler avant..

2. Comment bien choisir un syndic ?

Vouloir changer de syndic, c’est bien. Mais comment bien choisir son syndic et ne pas se tromper une nouvelle fois, c’est mieux ?

Déjà il faut savoir que comme partout, tous les syndics ne se valent pas. Certains proposent le strict minimum, d’autres proposent plus de passages de gestionnaire, un espace client où suivre les activités de votre résidences ou encore une application qui permet de faire des signalements.

Il faut donc peser le pour et le contre de chaque syndic afin de pouvoir noter son sérieux.

changer-de-syndic

On vous aide à changer de syndic ​👇

Champs obligatoires

3. L'importance du timing

Une fois la convocation envoyée avec l’ordre du jour, vous ne pourrez plus proposer de changer de syndic pendant l’assemblée générale.

Il faut donc qu’une fois que vous choisissiez un candidat, vous le précisiez à un des membres du conseil syndical.
Ce dernier devra ensuite dire au syndic de copro qu’il y a un nouveau point à l’ordre du jour : “Le changement de syndic”.

Seul le syndic peut envoyer la convocation et ce, même en cas de démission du syndic de copro .

4. Pendant l'assemblée générale ?

Chaque copropriétaires donnent chacun son avis au sujet des différentes candidatures, selon les règles de vote de l’article 25 de la loi du 10 Juillet 1965  . Pour qu’un syndic l’importe , il doit avoir retenu la majorité des voix.

A l’inverse, si aucun candidat n’a obtenu la majorité absolue, mais que l’un d’entre eux a obtenu au moins un tiers des voix, il faut alors procéder à un nouveau vote à une majorité assouplie, à savoir celle des voix des copropriétaires présents ou représentés à l’assemblée. 

Après le vote, le syndic sortant devra donner tous les dossiers au nouveau afin qu’il puisse commencer son mandat dès l’assemblée générale.

Que dit la loi concernant le changement de syndic ?

Tout d’abord, il faut savoir que la loi a changé en 2014 puis en 2016 avec la loi Macron. 
Les copropriétaires doivent mettre le syndic de copro en concurrence tous les 3 ans. 
Le changement de syndic répond toutefois à des règles et à des modalités précises, notamment le jour du vote en assemblée générale.

En outre, les copropriétaires qui sont satisfaits du syndic de copro en place, peuvent contourner la règle de mise en concurrence en votant une dispense durant l’assemblée générale précédant celle qui achève le délai de 3 ans. Ainsi, dans le cas où l’obligation de mise en concurrence doit arriver en 2020, les copropriétaires peuvent voter la dispense durant l’assemblée générale de 2019. 

Cette dispense répond toutefois à des règles en matière de vote, puisqu’elle ne peut être adoptée qu’en étant votée à la majorité des voix de tous les copropriétaires, à savoir la majorité de l’article 25. 

Généralement, les copropriétaires veulent dire changer de syndic pendant l'assemblée générale. Sans avoir inscrit ce sujet en amont dans l'ordre du jour, c'est impossible.