Saviez-vous que le chauffage, l’eau chaude sanitaire et la cuisson représentent à eux seuls 81% de la consommation énergétique moyenne d’un logement (source ADEME) ? Un vrai levier pour réduire votre facture ! Mais quand on vit en immeuble, donc souvent avec un chauffage collectif, il n’est pas toujours évident de savoir comment activer ce levier. Pas de panique, chez Faciliciti, nous sommes les experts de la vie en copropriété. Nous vous proposons donc six conseils, testés et approuvés, pour faire baisser votre consommation, et donc votre facture de gaz.

Mais pour l’instant, laissons planer le suspens quant à ces conseils et prenons le temps de bien comprendre comment fonctionne le chauffage collectif et, surtout, comment il vous est facturé dans vos charges de copropriété. (Évidemment si votre appartement dispose d’un système de chauffage individuel, sentez-vous libre de filer directement à notre fameuse liste de conseils, nous n’en prendrons pas ombrage !)

Dans le cadre d’un chauffage collectif donc, le système est alimenté par une chaufferie centralisée qui diffuse, grâce à un réseau de distribution, la chaleur dans les habitations et les parties communes. Depuis 2017, la loi impose que chaque logement soit équipé d’un compteur individuel ou d’un répartiteur de frais de chauffage pour permettre une réattribution de la consommation au plus juste entre chaque foyer. Vous ne payez donc que ce que vous consommez dans votre logement. S’ajoute également un prorata de la consommation pour l’éventuel chauffage des parties communes (le prorata est déterminé en fonction de votre nombre de tantièmes).

Ces précisions étant apportées, entrons dans le vif du sujet : réduire votre facture !

Conseil n°1 : aménagez votre logement en mode « hiver »

Si en été, votre mobilier, vos plantes vertes ou votre déco ont pris leurs aises et se sont installés devant un radiateur, c’est le moment de les remettre à leur place ! Pour que votre chauffage n’ait pas besoin de tourner à plein régime, il faut lui laisser le champ libre. Désencombrez son espace vital (devant et sur les côtés), et il rayonnera de chaleur.

Et, puisque vous êtes en pleine session déco, pensez rideaux pour vos fenêtres et tapis pour vos pieds ! Autre astuce, moins esthétique on vous l’accorde : isolez les tuyaux de chauffage avec des tubes en mousse pour éviter la déperdition de chaleur.

Conseil n°2 : baissez la température d’un degré

Selon l’ADEME, ce petit degré de moins peut faire toute la différence et vous permettre de réduire votre facture de gaz jusqu’à 7%. Pour vous donner quelques repères, voici les températures qui sont généralement recommandées pour chaque pièce : 19°C pour les pièces de vie (cuisine, salon, salle à manger), 16°C pour les chambres et 17°C pour une salle de bain inoccupée, 22°C quand vous l’utilisez. Si votre appartement n’est pas équipé en domotique, ajoutez à vos radiateurs des robinets thermostatiques qui vous permettront d’ajuster la température dans chaque pièce.

Conseil n°3 : entretenez vos équipements

Nous nous doutons bien que vous le faites, mais notre souci de la précision nous oblige à vous le dire : dépoussiérez vos radiateurs ! Un radiateur propre et bien entretenu sera plus performant et participera donc à la baisse de votre consommation de gaz. N’oubliez pas non plus de le purger une fois par an, avant de remettre le chauffage en route. Si vous ne savez pas trop comment vous y prendre, rassurez-vous, c’est très simple et les tutos sur le sujet ne manquent pas sur internet ! Et évidemment si vous avez besoin d’aide ou de conseils votre Facilitateur pourra aussi vous renseigner ! (Vous êtes nouveaux sur Faciliciti et ne savez pas ce qu’est un Facilitateur ? En cliquant ici, le mystère sera résolu.)

En cuisine, pensez aussi à nettoyer régulièrement les bruleurs.

Enfin, si vous avez une chaudière individuelle, sachez qu’un entretien annuel contribue à sa bonne performance et permet une baisse de consommation d’énergie pouvant aller jusqu’à 10% à 12%.

Conseil n°4 : multipliez les petites astuces du quotidien

Couvrir la casserole qui chauffe, faire d’abord bouillir l’eau dans une bouilloire électrique… Tout cela vous paraît dérisoire ? C’est oublier que les petits ruisseaux font les grandes rivières ! Par exemple fermer les volets ou les rideaux pendant votre absence en journée permet d’économiser entre 15% et 50% d’énergie (tout dépend de votre type de vitrage et de l’ampleur de la surface vitrée concernée).

Petite astuce assez contre-intuitive : ouvrez vos fenêtres cinq minutes par jour, même en plein hiver. Cela permettra de faire baisser le taux d’humidité de votre appartement et, vous le savez, un air plus sec chauffe plus vite.

Conseil n°5 : échangez vos bonnes pratiques entre voisins

Et tant qu’à faire, joignez l’utile à l’agréable : demandez à votre Facilitateur d’organiser un atelier ou un apéro sur le thème des économies d’énergie. Cette rencontre entre voisins sera également l’occasion de discuter ensemble des différentes pistes pour diminuer la consommation dans les parties communes, notamment si votre immeuble dispose d’espaces partagés.

Conseil n°6 : mettez votre fournisseur en concurrence

De temps en temps, il est bon de revoir les conditions de votre contrat et de mettre votre fournisseur en concurrence. D’autant plus que l’union fait la force ! Que votre copropriété représente 5, 20 ou 100 logements, négocier pour un ensemble de logements vous donne plus de poids. Rassurez-vous néanmoins : ce n’est pas vous qui irez au charbon. C’est notre rôle de syndic que de mener ces négociations et de vous obtenir les meilleures conditions. Discutons-en ensemble via l’application Faciliciti !

Sachez enfin que si votre logement ou votre copropriété nécessite des travaux de rénovation en lien avec la performance énergétique, il existe de nombreuses aides. Ces aides peuvent permettre de les financer : la prime « Coup de pouce économies d’énergie », MaPrimeRénov’, l’éco-prêt à taux zéro, l’aide « Habiter mieux » de l’Anah… En tant que syndic de copropriété, nous saurons vous conseiller et vous guider dans ces démarches.

S’il vous reste quelques questions après la lecture de cet article pour réduire votre facture, n’oubliez pas : votre Facilitateur est à votre disposition pour faire le point avec vous sur la situation spécifique de votre immeuble !

 

Call Now ButtonContactez-nous